Lullaby
{élégie pour Sylvia Plath}

Lullaby {élégie pour Sylvia Plath}

Cantate scénique à trois voix d’Olivier Dhénin d’après l’œuvre de Sylvia Plath

 

Argument

Lullaby (berceuse en anglais) est une cantate à trois voix, inspirée par les journaux et carnets de Sylvia Plath, l’écrivain américaine météore. Mais ces trois voix parlent trois langues différentes : un monologue en français disant la vie et la poésie de Sylvia, les lettres mémorielles en anglais de son mari Ted Hughes écrites en son souvenir, la musique par l’intermédiaire des standards américains interprétés en regard de la scène – tel un coryphée moderne. Ce drame parcourt la vie d’une femme d’exception, relatant ainsi les expériences et les doutes d’un auteur partagé entre poésie intense et déchirement intérieur, ravivant une voix unique qui s’était éteinte avec Emily Dickinson.

LULLABY is a stage-cantata, inspired by the life of the American meteoric writer, Sylvia Plath (1932-1963). This drama spans the life of an exceptional woman — through her diaries, notebooks and poems — recounting the experiences and doubts of an author shared between intense poetry & inner heartbreak, reviving a unique voice in American twentieth century.

What is the memory of this writer after her tragic passing? What part of her real life translates into artwork? One life is told on stage, but three voices are speaking, by way of three different languages: a monologue in French relating Sylvia story; the memorial letters in English of her husband the famous poet Ted Hughes (1930-1998); and the music through American standards interpreted by a guitar-singer alongside the stage – like a modern coryphaeus openly connected to the audience. Ted Hughes’ book is a perfect mirror to help provide this answer. Written after the death of Sylvia, everything in BIRTHDAY LETTERS is a memory, a flashback, a mourning-act. A kind of ”Book of Hours” of the absence of Sylvia. Because all in this play is about love, despair, anxiety of the artist, the music will appear as moments of being — a song-resonance of the characters spirit with classics of Johnny Cash & Dean Martin. As Shakespeare said « If music be the food of love, play on / Give me excess of it ».

C’est comme si ma vie était magiquement parcourue par deux courants électriques, l’un positif et joyeux, l’autre profondément négatif et désespéré. Cela envahit ma vie, l’inonde. Maintenant je suis submergée par le désespoir, voire l’hystérie comme si je me noyais. Comme si un hibou gigantesque était posé sur ma poitrine, ses griffes broyant et enserrant mon cœur.

 

Sylvia Plath

Sylvia Plath est considérée comme une des plus grandes poétesses du 20e siècle et une icône du féminisme. Sa vie privée et son écriture sont étroitement mêlées. Née aux Etats-Unis le 27 octobre 1932 de parents aisés et enseignants, elle est fragilisée dès enfance par la mort de son père en 1940. Elle parvient rapidement à trouver sa place parmi les poètes de la société bostonienne, grâce à son talent et sa beauté. Mais dès l’âge de 20 ans, elle tente de se suicider. Le manque de reconnaissance, l’impossibilité de vivre de son art, le manque d’argent et le surmenage de sa vie d’écrivaine l’ont poussé à bout. Elle est sauvée de justesse, mais le spectre de la dépression et de la mort continuera toute sa vie à planer au-dessus de sa tête, comme le décrit son roman LA CLOCHE DE VERRE. En 1956, elle obtient une bourse Fullbright pour étudier à l’Université de Cambridge en Angleterre. Elle fait alors la rencontre de Ted Hughes, avec qui elle se maria presque instantanément et eu deux enfants. Leur vie commune alterna entre une symbiose poétique intense et une vie de misère et de déchirement. Elle se suicide au gaz le 11 février 1963.

 

Bible

Avec Sandra Basso (Sylvia Plath), Joshua Tyson (Ted Hughes) et Justin Mast (coryphée, guitare)

mise en scène, dramaturgie, scénographie, costume Olivier Dhénin
lumière Anne Terrasse
chorégraphie Nina Pavlista
régie artistique Thibaut Lunet

Dossier de presse

Représentations

Musée Henner, Paris
23 > 24 mars 2013 {Printemps des Poètes}
6 octobre 2018

Théâtre Dunois, Paris
7 > 10 Décembre 2019 {création}

Musée Hèbre, Rochefort
12 > 14 décembre 2019

Durée du spectacle 70 minutes

 

Autour du spectacle

THÈME ET VARIATIONS #4

Musée Hèbre, Rochefort
20 novembre 2019 • 16:30
La poésie et la vie : rencontre & thé autour de Sylvia Plath

LES AMIS DU MONDE DIPLOMATIQUE

Théâtre Dunois, Paris
9 décembre 2019 • À l’issue de la représentation
Rencontre-débat autour du féminisme

PROLOGUE MUSICAL : ARIEL

Théâtre Dunois, Paris
10 décembre 2019 • 19:00
Concert autour de l’ultime recueil de poèmes de Sylvia Plath
Musique de Ned Rorem & Philip Glass

 

Production

Winterreise Compagnie Théâtre / Théâtre Dunois

 

Ariel de Sylvia Plath (France culture)

  • auteur
    Sylvia Plath / Ted Hughes / Olivier Dhénin
  • Date
    7 > 14 décembre 2019