Pulcinella swing

Pulcinella Swing

Comédie jouée, dansée et chantée d’après le ballet de Igor Stravinsky
Matériau dramatique Alexandre Blok, Paul Verlaine, Robert Walser
Scénario de Olivier Dhénin 

PULCINELLA, ballet composé par Igor Stravinsky entre 1919 et 1920 sur une chorégraphie de Léonid Massine et des décors de Pablo Picasso, aurait été écrit « d’après des musiques de Giovani Battista Pergolesi ». Les personnages de la commedia dell’arte s’y retrouvent pour un jeu de l’amour et du hasard orchestré par le malicieux Polichinelle. 14 adolescents incarnent ici les figures emblématiques que sont Arlequin, Pierrot, Colombine… et développent une histoire inspirée par la musique de Stravinsky dans une atmosphère à la Watteau. À la jonction de la danse et de la pantomime, la réalisation se présente telle une œuvre jouée, dansée et chantée.

Pour Stravinsky, PULCINELLA est un spectacle rare « où tout se tient et où tous les éléments : sujet, musique, chorégraphie, ensemble décoratif forment un tout cohérent et homogène. » De la rencontre amoureuse à la dispute malicieuse si caractéristiques de ce théâtre napolitain, se dévoilera une fable tragi-comique évoquant les masques et bergamasques sous le prisme du regard des adolescents d’aujourd’hui.

 

Argument initial

L’argument reprend les aventures amoureuses d’un jeune napolitain séducteur, du nom de Pulcinella. Toutes les jeunes filles du pays soupirent d’amour pour Pulcinella ! Ce qui lui attire les foudres des jeunes gens, jaloux, qui cherchent à l’éliminer. Florindo et Cloviello chantent une sérénade pour leurs fiancées respectives : Prudenza et Rosetta. Les deux jeunes femmes repoussent leurs avances et le père de Prudenza, un docteur, les chasse. Rosetta finit par danser pour Pulcinella et l’embrasse. Mais la fiancée de Pulcinella, assiste à la scène et les interrompt. Florindo et Cloviello mettent en œuvre une machination pour se débarrasser de Pulcinella. Ils le poignardent et le croient mort. Coup de théâtre, Pulcinella s’est fait remplacer par un sosie, lequel a feint de mourir pour déjouer leur complot. Il se déguise en magicien et revient ressuciter son double. Au moment où Florindo et Cloviello viennent chercher leurs fiancées, Pulcinella apparait et arrange tous les mariages. À commencer par le sien avec Pimpinella sous la bénédiction de son double, Fourbo, qui prend l’aspect du magicien.

 

La commedia dell’arte

Pulcinella est un personnage de la commedia dell’arte, une forme de théâtre populaire qui se pratiquait depuis le XVème siècle en Italie.

Deux caractéristiques de la commedia dell’arte : l’improvisation et les personnages typés. Les acteurs de commedia dell’ arte n’apprenaient pas de textes par cœur. Ils travaillaient avec des canevas qu’ils appelaient scenarii. Une fois sur scène, ils improvisaient et inventaient leurs répliques au fur et à mesure. En plus de connaître d’avance le scénario de l’histoire, ils connaissaient très bien leur personnage. D’une histoire à l’autre, les mêmes personnages revenaient. Il y avait des personnages plus sérieux comme les amoureux, le docteur, le vieillard, le capitaine et des personnages plus comiques, plus bouffons. Ces derniers, portaient des masques et représentaient des gens du peuple, des servants ou des valets. Parmi eux se trouvent Arlequin, Scaramouche, Pierrot, et… Pulcinella ! Le Pulcinella napolitain est un personnage au nez crochu en bec d’oiseau, grand et mince, sans bosse, vif et bruyant; il porte le demi-masque noir, un bonnet gris pyramidal, une camisole blanche, un large pantalon blanc serré à la ceinture et plissé.

 

Bible

Avec Andrea Buret, Gabriel Caballero, Josselin Carsin, Jonas Do-Huu, Noémie Favre, Marius Valero, Gloria Mendes (distribution en cours)

Matériau textuel Alexandre Blok, Paul Verlaine, Robert Walser
Mise en scène, scénographie et costume Olivier Dhénin
Piano Emmanuel Christien
Lumière Anne Terrasse
Dramaturgie Émilien Ruf
Conseillère chorégraphique Nina Pavlista
Collaboration artistique au costume Hélène Vergnes, Lou Bonnaudet
Asssistanat à la scénographie Livia Jouan
Chef de choeur Pierre Barret-Mémy
Régie artistique Thibaut Lunet

Création

Représentations

Été 2021

Durée du spectacle 60 minutes

 

 

Production

Winterreise Compagnie Théâtre 

Musique de Stravinsky

  • auteur
    Igor Stravinsky / Olivier Dhénin
  • Date
    [en création]